Troisième manche de la Coupe de France d’Endurance

Pendant que le FSBK se courrait à Magny-Cours, la 3e manche du CFE « Ultimate Cup » avait lieu sur le tracé de Pau Arnos . Malgré une pluie annoncée, les essais se sont déroulés sous une chaleur écrasante et nous avons assisté au retour de la Panigale # 71 victorieuse de la 1ère manche à Nogaro mais absente à Albi.

La météo promettait encore de la pluie pour les  qualifications, mais point de répit. C’est sous une chape de plomb, et avec une température de piste de 47 degrés que l’équipage # 71 (Nowacki Pagani) a réalisé sans surprise la pôle position avec un top lap en 1’20 » 944 et un temps moyen d’équipage en 1’21″237. Les équipages 74, 99 et 495 sont relégués à près de 2 secondes mais se tiennent tous les trois en moins de 2 dixièmes. Tir groupé également des équipages roulant à la française (une seule moto) qui occupent les 5e, 6e et 7e places. Le samedi pour la course changement de décor, si les courses précédentes 600cc et 1000cc se sont déroulées sur le sec avec tout de même 15 degrés de moins que la veille, le départ de l’endurance sera donné sous la pluie.

 

Premier virage sans incident pour tous les pilotes et malgré les conditions précaires, le premier relais se passera sans aucune chute. La combinaison des performances connues et reconnues des pneus Michelin pluie et du grip du circuit a parfaitement fonctionné. Très rapidement la pluie cesse et au bout d’une heure la piste ne présente plus que quelques taches d’humidité. Ceci obligera nombre d’équipages à l’américaine ( 2 motos ) à faire un arrêt au stand supplémentaire pour passer des slicks vu que bien souvent le réservoir d’origine ne leur permette pas de tenir une heure (sauf pour le team 99 qui, possède un réservoir de grande capacité bien que roulant à deux motos). Après une heure de course et application des pénalités pour les équipages roulant à l’américaine, nous retrouverons naturellement en tête trois équipages à la française: la 191 de Ricoleau/ Lemoine / Burille sur la R1 suivi par la BMW #666 de Mourra/ Leroy puis a un tour la R1 #64 de Chesnay/Grimbert. Si la 2ème heure de course se passe sans encombre et voit l’équipage 99 prendre la tête, la 3ème heure sera elle plus mouvementée avec l’abandon de la BMW # 495 suite à une chute au virage 5. La 71, auteur de la pole, qui remontait sur la tête de la course se voit stopper par un bris de chaîne qui a éventré le carter moteur de la Panigale.

 

La 4ème heure verra la pluie revenir sur la course  jusqu’au drapeau à damier le podium s’établit ainsi 1er les R1 # 99 de Billega /Diard, 2eme les GSX R #74 de Hiernaux/Scorsone. La R1 # 64 de Chesnay/Grimbert complète le podium.

 

Les pilotes féminines était spécialement conviées ce weekend. Quasiment toutes on choisit de participer à une épreuve de vitesse en 600cc ou 1000cc. Félicitations spéciales à Éméline Lepesqueur, engagée sur CBR1000RR au côté de Jonathan Perrier, pour s’être lancée dans le grand bain de l’endurance avec une 12ème place à la clé.

 

Au classement général l’équipage numéro 99 conforte sa première place, l’équipage 74 conforte sa deuxième place et les pilotes de la R1 #64 prennent la 3e place pour un point à la BMW du SRET 666.

Leave a Reply

Your email address will not be published.